L’arthrose chez le chien

L’arthrose est la pathologie articulaire la plus répandue. Elle touche énormément de vieux animaux mais pas seulement. Les plus jeunes ayant été soumis à un entraînement trop intensif pendant leur croissance ou souffrant des malformations congénitales peuvent aussi en souffrir. Cette affection est douloureuse pour l’animal. Cet article vous permettra de vous donner les moyens pour soulager au mieux votre animal.

Qu’est ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie dégénérative correspondant à la destruction du cartilage d’une ou de plusieurs articulations. C’est une affection chroniques qui est douloureuse et dont la fréquence augmente avec le vieillissement. Ne confondez pas l’arthrose avec l’arthrite. Cette dernière est une affection articulaire mais d’origine inflammatoire.

Quelques rappels pour comprendre le processus de l’arthrose

Une articulation dite synoviale unit deux os qui sont protégés par un cartilage à leurs extrémités. Ces deux extrémités sont enfermées dans une capsule articulaire qui est tapissée par la membrane synoviale. Cette membrane sécrète un liquide, le liquide synovial, qui nourrit le cartilage et qui a pour rôle de lubrifier l’articulation.

Le cartilage articulaire, qu’on appelle aussi cartilage hyalin est un tissu conjonctif dense et élastique composé de cellules qu’on appelle chondrocytes. Ces cellules fabriquent les fibres de collagène et une substance très riche en eau qui confère au cartilage sa souplesse. Sa composition lui permet d’amortir les chocs dus aux mouvements. Il faut savoir que le cartilage n’est pas vascularisé par des vaisseaux sanguins ni innervé par des fibres nerveuses. C’est pourquoi il cicatrise très lentement en cas de blessure. Lors du vieillissement, le cartilage a tendance à se calcifier et s’amincir.

Le processus de l’arthrose

Vous avez maintenant compris que l’arthrose représente l’usure du cartilage d’une articulation. L’épaisseur du cartilage diminue à force qu’il soit le siège de frottements et malheureusement quand il est endommagé il ne peut pas être recréé. Voici plusieurs conséquences :

  • Des débris de cartilage tombent dans la cavité articulaire
  • La membrane synoviale qui capte ces débris peut devenir inflammatoire
  • Les extrémités osseuses sont moins protégées en raison de l’amincissement du cartilage,
  • Fabrication d’os sous-chondrale et apparition d’ostéophytes
Schéma de l'évolution de l'arthrose
Évolution de l’arthrose

Les symptômes

Les chiens souffrant d’arthrose ont tendance à être moins actifs. Ils sont plus réticents à effectuer certaines activités du quotidien (se lever, courir, monter les escaliers) et peuvent présenter une boiterie. Les douleurs articulaires apparaissent souvent lors d’un effort puis diminue au repos. Lors de mouvements de l’articulation atteinte, on entend parfois des petits craquements ou crépitements dus à l’altération du cartilage. Une diminution de l’amplitude des mouvements articulaires s’ensuit à cause de la douleur.

Un chien sur cinq de plus d’un an souffre d’arthrose. C’est l’une des causes les plus fréquentes de douleur chronique chez le chien

Comment prévenir l’apparition de l’arthrose ?

Si vous souhaitez que votre animal vive et soit en bonne santé le plus longtemps possible, vous devez faire en sorte que l’arthrose apparaisse le plus tard possible. Mais comment faire ?  En évitant ce qui pourrait entrainer une utilisation non physiologique des articulations.

Dépistez les malformations congénitales

Beaucoup d’affections sont à l’origine de l’arthrose à cause de l’augmentation des contraintes articulaires. Il est donc important de déceler ces anomalies anatomiques avant qu’elles ne perturbent trop le fonctionnement des articulations et débouchent sur des répercussions négatives. C’est le cas notamment avec la dysplasie de la hanche ou du coude. Des radiographies peuvent être réalisées en cas de suspicion, afin de dépister une éventuelle dysplasie.

Évitez les contraintes mécaniques traumatisantes répétées pendant sa croissance

Les micros traumatismes répétés fragilisent les articulations. Ceci est plus vrai encore lorsque la croissance de votre animal n’est pas terminée car ses articulations sont plus fragiles. Voici des exemples que votre chien ne devrait pas faire de manière exagérée : saut sur le canapé, les escaliers (surtout la descente), sauter dans le coffre de la voiture, etc…

Surveillez son poids

La surcharge pondérale exerce une pression supplémentaire sur les articulations. L’usure su cartilage se fait donc plus rapidement. Faire perdre du poids à son animal, même de manière modérée, améliorera significativement l’état fonctionnel de ses articulations et diminuera nettement la douleur.

Quand l’arthrose est là, que faire pour soulager mon chien ?

L’arthrose canine n’est pas une fatalité

Les anti-inflammatoires (naturels si possible !)

Les anti-inflammatoires soulagent l’animal en période de crise. Gardez à l’esprit qu’ils n’empêchent en aucun cas l’évolution de l’arthrose : ils ont pour but de masquer la douleur. Ils sont contre-indiqués à moyens et longs termes pour les nombreux effets secondaires qu’ils ont tels que les troubles digestifs, les insuffisances rénales et l’ostéoporose chez les vieux chiens. De plus ils sont difficiles à éliminer et fatiguent le foie. Réservez-les donc pour les « urgences », n’en donnez pas constamment. Vous pouvez trouvez des produits alternatifs qui naturellement on un effet anti-inflammatoire. Voici quelques idées mais cette liste est bien entendue non exhaustive !

  • Plantes : Harpagophytum, Boswellia Serrata
  • Gemmothérapie : Bourgeon de cassis
  • Homéopathie : Bryonia alba, Rhus Toxicodendron, Ruta graveolens
  • Argile verte : en cataplasme

La gestion de son environnement

Chien en activité

Un chien souffrant d’arthrose à moins envie de bouger. Cependant la bonne santé de ses articulations passe par de l’exercice physique. Moins votre animal bouge, moins ses articulations seront nourries, ce qui entrainera perte de mobilité et de souplesse. C’est un cercle vicieux. Il est donc important de lui apporter un environnement qui le stimule et lui donne envie de bouger. Jouez avec lui, faites des promenades régulières, faites-le nager régulièrement et pourquoi pas lui offrir la compagnie d’un animal plus jeune ? Pensez également à aménager son lieu de vie avec un matelas adapté et confortable.

L’alimentation

Une alimentation adaptée permettra à votre chien d’être mieux sans son corps. Il est reconnu que les omega 3 ont un effet bénéfique sur le cartilage. On en trouve dans les poissons gras (sardine, saumon, harengs, maquereaux). Vous pouvez donc en donnez de temps en temps à votre chien. Évitez également un régime riche en glucides. Une supplémentation avec des compléments alimentaires contenant de la glucosamine et de la chondroïtine (des chonroprotecteurs) peut aider à protéger le cartilage.

L’ostéopathie

Frostine pendant sa séance d'ostéopathie

Cette technique permet d’apporter beaucoup de confort aux animaux soufrant d’arthrose. Par ses mobilisations douces, l’ostéopathe redonne de la mobilité aux structures articulaires. Ceci va aider à la préservation du cartilage et diminuer la douleur. L’animal se sent alors mieux dans son corps et retrouvera l’envie de bouger ce qui est très important ! En effet le mouvement est primordial pour la nutrition et la préservation du cartilage.

Pensez aussi que l’ostéopathe n’agit pas que sur la zone atteinte d’arthrose mais il rééquilibre toujours le corps de l’animal dans son ensemble pour ainsi éliminer toutes les restrictions de mobilité et ainsi éviter des compensations.

La chirurgie

En dernier recours, en cas d’arthrose trop avancée et d’une douleur qui deviendrait intolérable ne répondant plus au traitement médical, la chirurgie peut être envisagée.

Conclusion

J’espère que vous avez maintenant toutes les clés en main pour aider votre chien à mieux vieillir et l’aider à moins souffrir en cas d’arthrose. Si vous avez d’autres questions à ce sujet ou que vous souhaitez un accompagnement pour votre chien, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact.

 

06/05/2020
Catégorie: Ostéopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *