Choisir les accessoires de balade pour mon chien

Lorsque l’on accueille un chien dans son foyer, il faut penser à acquérir tout ce dont il aura besoin au cours de sa vie. Son confort est primordial et aura une incidence positive sur les rapports qu’il entretiendra avec vous et ses congénères. Parmi les accessoires indispensables, il y a ceux pour les promenades. Et quel choix sur le marché, on ne sait plus quoi choisir !

Le collier

Collier plat en nylon

C’est l’accessoire de balade le plus répandu, même si les harnais deviennent de plus en plus à la mode. Si vous optez pour un collier, choisissez de préférence un collier plat en nylon ou en biothane. Ils sont moins lourds que ceux en cuir et mettent donc moins de pressions sur les cervicales de votre chien.

Par contre attention, je recommande les promenades avec un collier seulement lorsque votre chien a appris à ne pas tirer en laisse. En effet,  le cou du chien est une région fragile. D’important organes et vaisseaux se trouvent dans cette région comme par exemple le larynx, l’œsophage, la trachée, la thyroïde, la veine jugulaire et j’en passe. On imagine donc que lorsque le chien tire sur la laisse, les forces agissant de manière concentrées sur une petite surface peuvent faire des dégâts. Les chiens qui tirent constamment en laisse peuvent souffrir de divers maux. Par exemple des maux de tête, des douleurs musculaires au cou et/ou au dos, avoir des troubles de la thyroïde, des effets négatifs sur la circulation sanguine, sur le système lymphatique, entrainer des problèmes oculaires, des atteintes à la trachée…

Malheureusement il existe encore d’autre type de colliers : les colliers à pointes, les étrangleurs/semi-étrangleurs ou encore les colliers électriques. Je rappelle qu’ils sont strictement interdits en Suisse. Ce ne sont pas des outils d’éducation mais des objets qui engendrent de grandes douleurs un un stress intense ! Ces outils qui sont a bannir absolument causent des dommages sur le long terme tant sur l’aspect physique que psychologique. Les chiens deviennent dans la majorité des cas si ce n’est pas la totalité plus réactifs et agressifs. Il n’y a pas de bonnes façons d’utiliser ces collier-là.

Souvenez-vous : la douleur modifie toujours le comportement.

Si vous avez un chien qui a tendance à être excité et à beaucoup tirer sur sa laisse durant les promenades, privilégiez l’achat d’un harnais plutôt que celui d’un collier. Avec l’âge et l’apprentissage pour la marche en laisse, votre chien deviendra plus calme, le collier pourra donc suffire.

Avantages : simple à mettre et à enlever, coûte peu cher et on les trouve partout.
Inconvénients : si le chien tire en laisse, peut causer divers problèmes de santé (voir plus haut).

Un harnais oui, mais lequel ?

Avec un harnais, la pression de la laisse est mieux répartie sur l’ensemble du corps. Il y a donc moins de risques pour votre toutou si il a tendance à tirer en promenade. Les organes du cou seront protégés. Il existe différents types de harnais et il est important de connaître leurs spécificités afin de choisir celui qui sera le plus adapté. Il en existe tellement sur le marché que je ne les connais pas tous. Je vous présente les principaux que j’ai déjà pu testé sur mon chien. Dans un premier temps, quelques règles générales :

  • Les sangles doivent êtres assez larges et confortables. Veillez à ce qu’elles ne frottent pas la peau de votre chien.
  • La boucle d’attache sur le poitrail doit se trouver au niveau du sternum. Il est important que les sangles ne remontent pas sur la gorge. Il est important de vérifier ceci lorsque votre chien est en mouvement.
  • La sangle qui passe sous le ventre doit se trouver 2 à 3 doigts derrière le coude pour ne pas le blesser.

Harnais de forme « T »

Il existe deux types de harnais en T :

  • Les classiques qui possèdent une attache uniquement sur le dos (par exemple le Julius K9, harnais norvégien).
  • Les multi harnais qui possèdent une attache sur le dos et également une devant au niveau du poitrail. Ils ont un effet dit « anti-traction » (Animalin, Easy Walk).

Le point d’attache au niveau du poitrail sur les multi-harnais empêche le chien de s’appuyer sur le harnais pour tirer. Il se retrouve forcé de pivoter à cause de sa propre traction. Soyez conscient que ce type de harnais n’empêche pas votre chien de tirer. Il faudra bien entendu lui apprendre à marcher à vos côtés d’une manière détendue. Ils sont qu’une aide à l’apprentissage de la marche en laisse car le chien n’obtient pas ce qu’il veut qui est : aller tout droit !

Personnellement je déconseille les types « T » classique. Pourquoi ? Car la sangle qui passe en avant du poitrail empêche le mouvement correct des épaules. Pour les anti-tractions, je ne conseille pas de les garder durant toute la vie du chien pour les mêmes raisons. De plus, si le chien continue de tirer avec il peut prendre l’habitude de marcher de travers…

Avantages : facile à mettre, système « anti-traction » (multi-harnais) conseillé pour apprendre la marche en laisse.
Inconvénients : l’amplitude articulaire des épaules n’est pas entière. Modifient les foulées naturelles du chien (non respect de la biomécanique).

Harnais de forme « Y »

De part leur forme, ces harnais laissent entièrement la mobilité des épaules. En effet, la sangle de devant ne traverse pas les deux épaules mais englobe bien le poitrail. Un autre point important est qu’il ne peut pas remonter sur la gorge (quand il est bien réglé). Ces harnais sont souvent bien rembourrés, assez large et donc confortable pour l’animal. Ça serait mon harnais de prédilection pour les balades et activités sportives quotidiennes. J’aime particulièrement ceux de la marque Ruffwear qui sont de très bonne qualité. Il existe bien entendu plusieurs marques, comme par exemple True Love, Hunter Divo, Copenhagen … De quoi trouver votre bonheur !

Avantages : bien adaptés pour les sports de loisirs, bonne répartition de la pression sur le poitrail du chien.
Inconvénients : la plupart s’enfile par la tête, ce qui n’est pas rassurant pour certains chiens.

Harnais pour chien en "Y"
Harnais en « Y »

Petits plus à penser:

  • Pour votre confort, essayez de trouver un modèle de harnais avec la poignée sur le dos. En cas d’urgence vous pourriez facilement attraper votre chien.
  • Pour la sécurité de l’animal et la vôtre, une bande ou des lumières réfléchissantes sur le harnais et ou/collier permettent aux automobilistes de mieux repérer votre animal de nuit.
  • Si vous baladez votre chien avec une longe, faites-le toujours avec un harnais. Si la longe se coince quelques part, selon sa vitesse, il pourrait se faire le « coup du lapin » avec son collier.
  • Pour savoir si le harnais est adapté et n’entrave pas la mobilité des épaules : filmez votre chien d’abord libre (avec et sans harnais), puis en traction. Comparez son déplacement. A-t-il la même aisance avec et sans harnais ?

Matériel non adapté, quelles conséquences ?

Nous avons déjà vu ce que les colliers et les harnais peuvent avoir des conséquences sur leur santé et leur mobilité. Hormis les conséquences physiques, avez-vous déjà pensé aux conséquences psychologiques d’un mauvais matériel ? Et ne les sous-estimez pas, elles sont toutes aussi grave.

Avoir du matériel adapté est essentiel pour son bien-être et le votre.

Il est important de savoir que les chiens apprennent par association. Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’ils font des liens entre les situations et leurs émotions relatives. Pour vous donner un exemple, imaginez ceci : Un jeune chien aperçoit un autre chien sur le trottoir d’en face. Qu’aura-t-il envie de faire dans la plupart des cas ? Aller vers lui. Si ce jeune chien porte un collier et qu’il n’a pas encore acquis « ne pas tirer sur la laisse », que va-t-il faire pour essayer de rejoindre son congénère? Tirer sur la laisse. Et quel sera le réflexe du propriétaire du jeune chien ? Tirer sur la laisse pour ne pas laisser faire. Conséquence, cela sera désagréable pour notre jeune chien. Si la situation est répétée, ce chien risque de faire un lien entre la douleur perçue et les autres chiens…
Il aura associé : rencontre avec les autres chiens pendant la promenade en laisse = douleur.

Une deuxième chose, le fait qu’un chien tire sur la laisse modifie son langage corporel. Si son langage corporel est modifié, cela l’empêche de communiquer correctement  avec ses congénères. Pensez-y ! Il est donc très important autant pour leur santé physique que pour leur santé mentale d’avoir un matériel adapté.

Pour conclure

Ce qu’il faut retenir.  Avoir un matériel adapté au besoin de l’activité et surtout bien réglé est essentiel pour le bien-être de votre chien. Et ce, autant sur le plan physique que psychologique, ne l’oubliez pas. Si vous avez des difficultés à lui apprendre la marche en laisse de manière décontractée, n’hésitez pas à vous tourner vers un éducateur canin compétent (méthode positive) qui vous aidera sur ce point. Si vous n’êtes pas sûr que votre matériel soit bien adapté à votre chien, vous pouvez demander à votre ostéopathe la prochaine fois qu’il viendra faire une séance. Il ne me reste qu’à vous souhaiter de belles balades en compagnie de votre quatre pattes !

27/09/2020
Catégorie: Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *